FAQ : questions fréquemment posées au sujet de la pandémie du coronavirus et de la ventilation d’intérieur.

Dans cette période confuse, notre service conseil reçoit de nombreuses questions concernant le Coronavirus et les systèmes de ventilation d’intérieur.

Pour cette raison, nous avons regroupé les questions les plus fréquemment posées suivies de nos réponses à ce sujet.

Du fait du Coronavirus, dois-je désactiver mon système de ventilation (Renovent ou Flair) ?

Non, cela n’est pas nécessaire. Au contraire, il est recommandé de ventiler le plus possible. La ventilation permet de renouveler l’air intérieur en extrayant l’air ambiant vicié et en insufflant de l’air extérieur sain. La ventilation garantit une extraction forcée de l’air vicié. Il est de plus en plus reconnu que la ventilation et les flux d’air dans les bâtiments réduisent la propagation des maladies infectieuses.   

Le système de ventilation ne risque-t-il pas de propager le Coronavirus à l’intérieur de mon logement ?

Selon l’Institut néerlandais pour la santé publique et l’environnement (RIVM), les infections (outre la transmission par contact physique) sont causées par l’inhalation de gouttelettes émises lors de la toux ou de l’éternuement d’une personne contaminée et ne se propagent pas au-delà d’une distance de 1,5 mètre. Dans un rayon de 1,5 mètre, ces gouttelettes contaminées par le virus tombent au sol ou s’évaporent. La contamination par voie aérienne (évaporation des gouttelettes engendrant des noyaux de gouttelettes) n’est pas reconnue officiellement comme phénomène de transmission directe.

Dois-je remplacer mon filtre plus souvent ?

Cela n’est pas nécessaire. La contamination par voie aérienne (évaporation des gouttelettes engendrant des noyaux de gouttelettes) n’est pas reconnue officiellement comme phénomène de transmission directe. Les virus ne s’accumulent pas dans les filtres.

Le Coronavirus peut-il s’accumuler dans le filtre ?

En pratique, le virus sous forme de gouttelettes ne pénétrera pas dans le filtre, car son rayon de propagation n’est pas aussi large dans l’air ambiant. Les virus ne se multiplient que sur le porteur. Si des noyaux de gouttelettes sont retenus dans le filtre, le virus ne pourra pas survivre bien longtemps.

Existe-t-il un filtre qui neutralise les virus/bactéries ou qui permet de lutter contre les virus en général ?

 Nous avons développé une méthode de filtration, qui permet de retenir les micro-particules (virus compris) présentes dans l’air ambiant. Cette méthode est nommée Pure Induct et peut être intégrée dans les systèmes mécaniques de renouvellement d’air. À l’origine, le système Pure Induct est prévu pour filtrer les (ultra) fines poussières et le pollen et n’a pas été principalement conçu comme filtre antivirus.

La pose d’un filtre dans une VMC à récupération de chaleur est-elle efficace pour lutter contre le Coronavirus ou au contraire, favoriserait-elle sa propagation ?

Non. En pratique, le virus sous forme de gouttelettes (avec une concentration élevée de virus) ne pénétrera pas dans le filtre, car son rayon de propagation dans l’air ambiant n’est pas aussi large et ne lui permet pas d’atteindre le filtre de l’installation. Si des noyaux de gouttelettes sont retenus dans le filtre, le virus ne survivra pas longtemps.

Une installation de VMC à récupération de chaleur favoriserait-elle le risque de contamination par le Coronavirus ?

Non. Selon l’Institut néerlandais pour la santé publique et l’environnement (RIVM), les infections (outre la transmission par contact physique) sont causées par l’inhalation de gouttelettes émises lors de la toux ou de l’éternuement d’une personne contaminée et ne sont pas projetées au-delà d’une distance de 1,5 mètre.

Dans un rayon de 1,5 mètre, ces gouttelettes contaminées par le virus tombent au sol ou s’évaporent. La contamination par voie aérienne (évaporation des gouttelettes engendrant des noyaux de gouttelettes) n’est pas reconnue officiellement comme phénomène de transmission directe. Bien que la contamination par l’air ambiant ne soit pas directement reconnue comme source de contamination directe, la fédération des associations européennes de chauffage, ventilation et air conditionné (REHVA) recommande à titre préventif de désactiver les dispositifs de « roues thermiques ». Cependant, Brink ne propose pas ce système d’échangeur de chaleur dans sa gamme de produits.

Votre question n’est pas traitée dans cette FAQ ? Le cas échéant, nous vous invitons à nous contacter.

Nos réponses tiennent compte des directives de l’institut RIVM et des recommandations de la fédération REHVA. Pour consulter les informations actualisées, nous vous recommandons de visiter régulièrement les sites Internet de ces deux organismes.

https://www.rehva.eu/activities/covid-19-guidance

https://www.rivm.nl/en